voir tous les portaits

Guido
Piacenza

Je fais partie de la 10ème génération. Avec mes frères Giovanni et Riccardo, j'ai travaillé presque une dizaine d'années dans notre ancienne usine construite au 19ème siècle

M. Guido Piacenza, vous êtes un des membres italiens de l'Association des Hénokiens, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

> Guido PIACENZA : Je suis né en 1941 et je fais partie de la 10ème génération. Avec mes frères Giovanni et Riccardo, j'ai travaillé presque une dizaine d'années dans notre ancienne usine construite au 19ème siècle. Passionné par les plantes, comme la famille l'a toujours été, j'ai eu l'idée par la suite de démarrer une pépinière qui proposait uniquement des plantes qui n'étaient pas vendues jusqu'alors en Italie.

Pouvez vous nous présenter votre entreprise et ses activités ? 

> GP. : Notre entreprise familiale est située à Pollone, entre Milan et Turin, aux pieds des Alpes. Nous produisons des tissus de haute qualité utilisant des fibres nobles et, depuis le début des années 90, des tricots homme et femme 100% cashmere portant l'étiquette rouge " Riccardo Piacenza ". Nos matières premières sont issues directement des pays d'origine comme le Pérou, la Mongolie et l'Australie. Pour accompagner son développement, " Fratelli Piacenza " a investi dans la construction d'un nouvel établissement qui nous a permis d'associer notre savoir-faire traditionnel avec les techniques les plus modernes, voire d'avant-garde. Aujourd'hui, notre maison se classe parmi les toutes premières firmes italiennes exportatrices. 

Quels sont, pour votre entreprise, les faits marquants de ces dernières années ? 

> GP. : Les dernières années ont été marquées par l'ouverture de nouveaux marchés en Asie, aux Etats-Unis et en Europe et par le développement de nos collections tricot et accessoires. tricot et accessoires. Nous sommes présents a Milan, via Manzoni 25 avec un "flagshipstore" et un outlet a Serravalle Scrivia, située sur l'autoroute Milan/ Gènes.
Autres faits importants : l'arrivée récente d'un Directeur Général chargé d'initier de nombreux projets dont, notamment, le fonctionnement de notre usine et l'introduction dans l'entreprise de la 12ème génération de Piacenza. 

Pouvez vous nous dire quelques mots sur vos projets majeurs à plus ou moins long terme ? 

> GP. : Notre grand projet pour l'avenir tient en quelques mots : la volonté de continuer l'histoire d'une entreprise qui fêtera dans quelques années ses 300 ans d'existence ! 

Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer la longévité de votre entreprise ? 

> GP. : Tout simplement, les archives de notre famille, l'ancienneté de notre maison et nos jardins historiques. En un mot : la tradition. 

Les valeurs traditionnelles qui font la force de votre entreprise constituent-elles également un atout en matière de recherche et d'innovation ? 

> GP. : Certainement. La tradition est génératrice d'expérience. Les entreprises de plus de 200 ans ont dû faire de la recherche, génération après génération, tout en gardant un oeil sur les changements, l'innovation et pas uniquement dans l'univers de leurs produits. 

Quels sont, selon vous, les pièges les plus importants auxquels votre entreprise doit faire face pour conserver son indépendance ? 

> GP. : Le seul piège c'est le risque, mais il en est pour l'entreprise comme pour n'importe quel domaine de notre existence sur cette terre! 

La transmission de votre entreprise à un membre de votre famille est-elle régie par des règles clairement établies? 

> GP. : Pas jusqu'à présent, mais nous envisageons de revoir les statuts pour préparer l'avenir. 

La nouvelle génération est-elle déjà dans l'entreprise ? 

> GP. : Oui, la 12ème génération est déjà dans l'entreprise avec 4 jeunes membres de la famille, avec, par chance, des responsabilités et des centres d’intérêt différents pour chacun d’entre eux.

Auriez vous un message à communiquer à toutes celles et ceux qui voudraient se lancer dans la création de leur entreprise familiale ? 

> GP. : Mon message tient en quelques mots : l'entreprise familiale c'est essentiellement de l'honnêteté et de l'enthousiasme, de l'amour du travail bien fait, un esprit de sacrifice et de renoncement quand cela est nécessaire. C'est aussi une volonté de limiter les risques et de préparer les nouvelles générations. Mais c'est surtout prier le bon Dieu pour que sa volonté soit faite car nous sommes totalement entre ses mains.