voir tous les portaits

Olivier
Passot

Revol est une entreprise familiale qui a été créée en 1768 par Madeleine et Pierre Revol tous deux artisans potiers

M. Olivier PASSOT, vous êtes un des membres français de l'Association des Hénokiens, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

> Olivier PASSOT : Je suis né à Lyon en 1971. Je suis l’aîné d’une famille de 4 enfants. J’ai fait une école de commerce à Lyon, puis j’ai travaillé dans le transport, puis dans le textile à l’international. J’ai rejoint Revol en 1999 pour m’occuper du marché américain, puis j’ai succédé à mon père Bertrand à la tête de l’entreprise en Juin 2007.

Pouvez vous nous présenter votre entreprise et ses activités ?

> OP. : Revol est une entreprise familiale qui a été créée en 1768 par Madeleine et Pierre Revol tous deux artisans potiers qui en se mariant fondèrent la première fabrique Revol à Ponsas dans le Nord de la Drôme à 4km de Saint-Uze où se trouve maintenant l’usine Revol depuis 1800.
Pour mémoire, la porcelaine, produit non poreux, vitrifié et extrêmement résistant, cuit à très haute température - entre 1300 et 1400° C - est le plus noble des produit de la famille des céramiques.
Pendant tout le 19° siècle, l'entreprise a essentiellement fabriqué des produits domestiques et en particulier des bols, plats et soupières, mais aussi beaucoup de bouteilles destinées, soit aux alcools, soit à la conservation de liquides alimentaires : huile, lait, eau etc.…
Petit à petit les fabrications ont évolué vers des produits plus sophistiqués et en particulier des cadeaux décorés à l'or, en même temps, l'entreprise se lançait dans le marché de l'objet publicitaire durant la première moitié du 20ème siècle.
A partir des années 1980, nous avons résolument évolué vers le marché de l'hôtellerie, nouant des partenariats avec des Chefs reconnus et proposant à ce marché en pleine évolution, des solutions culinaires innovantes.
Le début des années 2000 marque l’entrée de Revol dans le monde du « retail » et des grands magasins.
Revol a depuis lors l’ambition de devenir une marque d’art de la table professionnelle et grand public.
Aujourd'hui l'entreprise emploie 200 personnes sur un seul site, réalise 55% de son chiffre d'affaire dans l'hôtellerie et exporte 72% de sa production dans 84 pays.

Pouvez vous nous dire quelques mots sur vos projets majeurs à plus ou moins long terme ?

> OP. : Nos projets sont nombreux mais un nous tient particulièrement à cœur :
La construction d’un nouveau four de 46 m de long qui nous permet 30 à 40 % de volume de cuisson en plus et une progression équivalente de notre chiffre d’affaire d’ici 5 à 10 ans.

Quelles sont les raisons qui peuvent expliquer la longévité de votre entreprise ?

> OP. : Selon moi, notre longévité s’explique par un attachement fort, des dirigeants comme des salariés, à notre histoire et notre savoir-faire et une envie encore plus forte de transmettre et perpétuer cette histoire exceptionnelle. Mais seule l’envie de transmettre ne suffit pas, le goût d’entreprendre est fondamental. Pour le coup, je crois que chez les Revol et leurs descendants, dont nous sommes, il est presque génétique !

Les valeurs traditionnelles qui font la force de votre entreprise constituent-elles également un atout en matière d'innovation ?

> OP. : Les valeurs fortes qui régissent l'entreprise puisent certainement leurs racines dans notre histoire particulière, tout en veillant à évoluer avec leur temps. Ces valeurs sont certainement ; respect d'autrui, humilité, écoute, travail et la certitude que rien n'est jamais acquis. Ces valeurs forment les fondations d’une entreprise qui est avant tout une aventure humaine.
Ces valeurs poussent tout naturellement le dirigeant et ses équipes à innover, à créer, à développer et à se remettre régulièrement en question.

Quels sont, selon vous, les pièges les plus importants auxquels votre entreprise doit faire face pour conserver son indépendance ?

> OP. : Pour un dirigeant d'entreprise, les pièges sont nombreux. La tentation d’aller trop vite, de céder aux sirènes d’un succès rapide mais éphémère voici des pièges très concrets auxquels nous devons faire face.
Ensuite, conduire une entreprise vous met sans cesse face à des décisions importantes et des choix de tous ordres. Le tout est de prendre les meilleures décisions possibles tout en sachant que l’on en fera aussi des mauvais.
Pour prendre ces décisions avec le plus de clairvoyance possible il est important d’avoir le recul et aussi l’équipe adéquat. Croire que l’on peut diriger et décider indéfiniment seul est aussi à mon sens une grossière erreur que l’on puisse au

La nouvelle génération est-elle déjà dans l'entreprise ?

> OP. : Non, la prochaine génération n’est pas encore dans l’entreprise. Ce sont des enfants qui doivent d’abord profiter de leur jeunesse pour se construire puis dans un second temps faire des choix qui leur correspondent avant tout. Si un jour, l’un d’entre eux a les capacités et l’envie de rejoindre l’entreprise alors j’en serai très heureux.

Auriez vous un message à communiquer à toutes celles et ceux qui voudraient se lancer dans la création de leur entreprise familiale ?

> OP. : Je n'ai pas de message particulier pour ceux qui souhaiteraient créer leur entreprise. Chaque personne, chaque métier sont différents. A chacun de trouver son chemin ; mais si l'on se sent attiré par la création d'entreprise, et après avoir structuré fortement son projet, il faut se lancer sans hésiter car c'est la plus belle aventure professionnelle que l'on puisse vivre. Et il ne faut pas oublier que toutes les grandes et belles entreprises qui nous entourent ont un jour été petites.