Yamasa Corporation

YAMASA CORPORATION
2-10-1 Araiocho 
Choshi, Chiba
288-0056 Japon

Tél : +(81) 0479 22 0095
Fax : +(81) 0479 22 3435

Internet : www.yamasa.com

YAMASA CORPORATION aujourd’hui :

YAMASA, actuellement dirigée par son président Michio Hamaguchi, de la douzième génération de la famille du fondateur, est le second fabricant de sauce de soja au Japon, avec une production annuelle de 100.000 KL. La sauce de soja est l’assaisonnement de base de la culture gastronomique japonaise. Contenant peu de graisses et excellente pour la santé, la cuisine japonaise est de plus en plus appréciée et 80.000 restaurants japonais sont établis aujourd’hui dans le monde entier. Souhaitant profiter de cette tendance et fournir de la sauce de soja YAMASA à tous les pays du monde, YAMASA a fondé des usines dans l’Oregon et en Virginie aux Etats-Unis et établit des sociétés de vente en Thaïlande et aux Pays-Bas. Assaisonnement traditionnel au Japon, la sauce de soja est aujourd’hui remarquée dans le monde pour sa nouveauté.  

YAMASA Biotechnologie

La sauce de soja Yamasa est produite par la fermentation d’une levure kôji spécifique, transmise depuis la création de la maison et appelée « ferment yamasa ». Le principe fondamental de la fabrication de la sauce de soja est de tirer parti de l’action microbienne et, grâce à ses techniques de recherche, Yamasa a réussi pour la première fois au monde à produire industriellement, dans les années 1950, de l’acide inosinique, substance umami de la bonite séchée katsuobushi, ainsi que l’acide guanilique, substance umami des champignons shiitake, en décomposant l’acide ribonucléique au moyen des enzymes fabriqués par les substances microbiennes. L’acide inosinique et l’acide guanilique ont pu être commercialisés comme assaisonnements umami et ont largement contribué au développement de nouveaux produits alimentaires au Japon et dans le monde. Détenant ainsi toute la gamme des condiments de base, de la sauce de soja aux assaisonnements umami, YAMASA a tiré parti de ses techniques culinaires de longue date et développé de nouveaux types de sauces. Elle mit parallèlement en place un système de production à la commande de produits spécifiques pour collaborer à la création des nouvelles saveurs recherchées par sa clientèle.  

Par ailleurs, les activités relatives à l’acide nucléique commencées avec la production des assaisonnements umami ont permis de produire plus de 200 sortes de produits composés en relation avec cet acide, allant des produits pharmaceutiques et d’expérimentation, aux médicaments diagnostiques externes et à la recherche immunitaire, et sont arrivées à établir un secteur de biotechnologie d’avant-garde.

Depuis le 17ème siècle

La fondation de YAMASA CORPORATION semble remonter au plus loin à 1645, selon la transmission orale, mais il n’existe aucun document prouvant concrètement cette date. Le plus vieux document existant actuellement est le registre foncier intitulé Hojichô de 1703 – présenté ci-joint – qui permet de savoir que la maison exerçait déjà normalement ses activités à cette époque. En outre, la plus vieille inscription comptable du registre dit Daifukucho de la maison Hamaguchi pour l’année 1709 est celle d’un arriéré de 2 bu (une ancienne monnaie japonaise) pour l’achat d’un miso en 1700, ce qui permet de conclure que la fondation de YAMASA CORPORATION remonte pour le moins à l’année 1700.

Gihei Hamaguchi, premier du nom, commence à produire, à partir de la seconde moitié du 17ème siècle, de la sauce soja authentique à Chôshi, dans l’actuelle préfecture de Chiba, à plus de 800 kilomètres par mer de son village natal de Hiro-mura. Chôshi, péninsule du Pacifique située au confluent des courants froids et chauds du large, bénéficie d’un climat tempéré et d’une humidité élevée tout au long de l’année, un environnement particulièrement favorable à la fabrication de la sauce de soja. C’est ainsi qu’il a été possible de produire une sauce de soja de haute qualité, avec le parfum corsé et la couleur claire spécifiques de YAMASA. Chôshi est en outre située à l’embouchure de la rivière Tone, le plus grand bassin du Japon, une position privilégiée aussi bien pour l’approvisionnement en matières premières par transport fluvial que pour la distribution des produits à Edo, devenue une des plus grandes villes consommatrices du monde.

Vers l’année 1700, Gihei Hamaguchi étend déjà progressivement ses activités et fait connaître la sauce de soja authentique YAMASA dans la ville d’Edo. C’est à cette même époque que les plats les plus représentatifs de la cuisine japonaise, comme les sushi, les beignets tempura et les grillades sauce kabayaki, à base de sauce de soja, font leur apparition et l’on peut dire que la sauce de soja YAMASA a soutenu la culture gastronomique du Japon.

Itto-Daru (tonneau en bois traditionnel de 18 litres)

1700

Gihei Hamaguchi, premier du nom, procédait aux activités de fabrication de sauce de soja et de miso (pâte de graines de soja, ingrédient pour la soupe traditionnelle), et de vente de tabac et d’articles d’usage courant dans la ville de Chôshi.

1722

Lui succède Morifusa, deuxième du nom Gihei

1728

Établit un magasin le quartier de Koami dans la capitale Edo.

1753

Une association des fabricants de sauce de soja regroupant 12 maisons est fondée à Chôshi par Gihei troisième du nom.

1835

Le cinquième et le sixième du nom Gihei construisent une fabrique de sauce de soja à Ogibashi à Edo (ancien nom de Tokyo), et procèdent également à des activités de prêt sur gages.

1854

En novembre 1854, suite au grand tremblement de terre qui se produit au large de la péninsule de Kii, un tsunami envahit le littoral de la préfecture de Wakayama. Goryo Hamaguchi, revenu au pays natal par hasard à ce moment-là, enflamme des gerbes de riz qui serviront de repères et guideront les habitants du village vers les hauteurs où ils seront en sécurité et sauve ainsi de nombreuses vies. Il investit sa fortune personnelle dans son village qui est alors totalement dévasté, s’engage dans diverses activités de reconstruction et se met à la tête des villageois pour construire une digue anti-vague de 600 mètres de long et 5 mètres de hauteur qui existe encore aujourd’hui.

Il a également servi de modèle au personnage de la nouvelle du célèbre écrivain Lafcadio Hearn « Un dieu vivant ».

Goryo Hamaguchi, chef de la famille, septième du nom

1876

Le huitième du nom commence les exportations de sauce de soja.

1895

YAMASA est la première maison à être nommée fournisseur officiel de sauce de soja de l’Agence de la Cour impériale pour la région du Kanto.

Sur les grands panneaux publicitaires offerts aux distributeurs exclusifs de YAMASA, la mention « Fournisseur officiel de l’Agence de la Cour impériale » a été ajoutée.

1961

YAMASA a réussi pour la première fois au monde à produire industriellement, de l’acide inosinique et de l’acide guanilique pour exhausteurs de goût.

1965

YAMASA commence la production et la vente de substances apparentées aux acides nucléiques comme les ingrédients des produits pharmaceutiques.

1992

Michio Hamaguchi, 12ème chef de la famille, établit YAMASA USA CO., LTD en 1992 à Salem dans l’Oregon, aux Etats-Unis, et une usine de sauce de soja dont la construction se termine en 1994.

2004

YAMASA rachète l’entreprise japonaise de sauce de soja San-J International basée en Virginie, aux Etats-Unis.

2008

YAMASA crée YAMASA (Thaïlande) CO., LTD., en joint venture avec une société thaïlandaise à Bangkok, en tant que base commerciale pour l’Asie du Sud-Est.

2011

YAMASA établit sa seconde usine au Japon à Narita, dans la préfecture de Chiba.

2015

YAMASA fonde Yamasa Europe B.V., une société de marketing et de vente de la sauce de soja à Amsterdam, aux Pays-Bas.